Tests sur peintures - Tests sur pièces peintes 14/04/2009
Gravillonnage et Grenaillage
Le test de gravillonnage (mono-impact ou multi-impact) a pour but de déterminer le comportement d'un revêtement de peinture vis-à-vis de dégâts tels que ceux occasionnés par des projectiles de faible masse mais projetés à grandes vitesse (gravillon sur route notamment).
Cette résistance est évaluée par la dimension des écaillages produits par la projection de sur l'éprouvette d'essai, ainsi que par le niveau auquel se produit le décollement (particulièrement lors d’impact à la tôle).
Ce test peut également s’appliquer pour des pièces électroniques, mais aussi pour des échangeurs ou radiateurs montés sur véhicules, dont les ailettes sont particulièrement sensibles aux impacts.
Méthodes d'essais :
Secteur Automobile :

PSA D241312 - D24 1312 - RENAULT D241702 (self homologation) D24 1702 - RENAULT D241699 (self homologation) D24 1699 - TOYOTA TSH1553G - TSH 1553G - VOLKSWAGEN PV3143 - PV 3143 - ASTM D3170 - BMW AAP192 - BMW PAP206 - FORD BI10701 - FORD BI15704 - FORD BI15706 - GM/OPEL GM9508P - SAE J400 - VOLVO VCS102471329
Autres secteurs (bâtiment, ferroviaire…) :

DIN55996-3 (impactomètre) - ASTMD3170 (multi-impact)
Le test de grenaillage a pour but d’évaluer la résistance d’un revêtement à la projection continue de grenaille. Cette méthode peut être utilisée pour caractériser des plastiques, des caoutchoucs ainsi que des revêtements antigravillonnants.
La au grenaillage est caractérisée par un temps de percement et/ou une perte de masse. Ce test peut également s’appliquer pour des pièces électroniques.
Méthodes d'essais :
PSA D141428 - D14 1428 et RENAULT 1428 (self homologation) .
ASTMD 3170 - DIN 55996-3